Il fallait bien que je poste cet article-là, après les deux précédents. Je ne l'ai pas fait plus tôt parce que... :

- La 19e étape (Bourgoin-Jallieu --> Aubenas), je n'ai pas été "particulièrement" passionnée (bon j'étais devant la TV et je n'avais pas envie d'en partir, mais je n'étais pas à trépigner nerveusement !), bien que cette étape aie été beaucoup plus dure que certains courreurs le prévoyaient (car le peloton a roulé à un rythme d'enfer !). Malheureusement, sur cette étape, le basque espagnol Amets Txurruka est arrivé hors délais, malgré son coéquipier Alan Perez Lezaun qui était resté avec lui pour l'emmener, et qui a par conséquent été lui aussi éliminé. Txurruka, excellent coureur, s'était blessé lors de la 17e étape. Cette 19e étape a été remportée au sprint par l'Anglais Mark Cavendish.

- La 20e étape (Montélimar --> Mont Ventoux), j'ai été déçue. Andy Schleck voulait ramener son frère à la troisième place du classement général. Mais Frank n'est pas aussi performant que son petit frère, et au final, Andy, qui aurait largement pu remporter l'étape, est arrivé troisième, sans avoir rattrapé les deux derniers échapés. Andy Schleck a déclaré ne pas regretter : son frère a roulé pour lui jusque-là, et cette fois-ci, les rôles ont été renversés. Pas paniqué, Andy, et il relativise, soulignant le fait qu'il n'a que 24 ans. Son frère est passé de la 6e à la 5e place. Contador était toujours dans la roue de Andy Schleck tandis que Armstrong faisait de même avec Frank Schleck, ne lui laissant pas la possibilité de prendre sa place de 3e.

- Et puis, troisième raison qui fait que je n'ai pas écrit plus tôt, c'est que j'étais toute bizarre une fois que ça été terminé, je ressentais comme une espèce de flottement désagréable... Bref, à présent, c'est à peu près passé, et je peux donc parler de la dernière étape du Tour, qui a conduit les courreurs jusqu'à Paris.

Tour_de_France___peloton_Paris

Etape 21, Montereau-Fault-Yonne --> Paris Champs-Élysées

C'est l'Anglais Mark Cavendish qui est arrivé le premier, emmené au sprint par son cooéquipier Mark Renshaw. Cavendish rempote ainsi sa 6e victoire d'étape sur le Tour 2009 ! Malgré cela, le maillot vert reste sur les épaules du Norvégien Thor Hushovd (à qui il suffisait d'arriver 15e pour le conserver, ce qui n'était pas trop compliqué pour lui - il a passé la ligne d'arrivée en 6e position). Eh oui, que tout ceux qui ont pris l'habitude de parler du maillot vert comme du maillot du meilleur sprinter ravalent leurs mots, car le meilleur sprinter, c'est sans aucun doute Mark Cavendish ! Mais Thor Hushovd, lui, sait aller chercher les points sur n'importe quel terrain, ce que Cavendish ne parvient pas vraiment à faire.

Mark_Cavendish_1er___Paris

Pas de changements pour les autres maillots non plus : Andy Schleck garde le blanc du meilleur jeune, Franco Pellizotti les pois rouges du meilleur grimpeur, remportant aussi le titre de super-combatif, tandis ce que Alberto Contador, premier, meilleur temps (85 h 48 min 35 sec), reste avec sa couleur fétiche, le jaune.

Tour_2009_les_maillots

Et sur le podium, nous avons donc Alberto Contador sur la plus haute marche, Andy Schleck sur la seconde, à 4 min 11 (c'est me semble-t-il la première fois dans l'histoire du Tour que le meilleur jeune est sur le podium), et Lance Armstrong sur la troisième à 5 min 24.

podium_Tour_2009

Les 20 premiers : Alberto Contador, Andy Schleck, Lance Armstrong, puis 4/ Bradley Wiggins (à 6 min 01) ; 5/ Frank Schleck (à 6 min 04 - pas loin de Wiggins dites-donc, ça aurait pu basculer !) ; 6/ Andréas Klöden (6 min 42) ; 7/ Vicenzo Nibali (à 7 min 35) ; 8/ Christian Vande Velde (à 12 min 04) ; 9/ Roman Kreuziger (à 14 min 16) ; 10/ Christophe Le Mevel (à 14 min 25) ; 11/ Mikel Astarloza (à 14 min 44) ; 12/ Sandy Casar (à 17 min 19) ; 13/ Vladimir Karpets (à 18 min 34) ; 14/ Rinaldo Nocentini (à 20 min 45 - porteur du maillot jaune pendant une semaine avant Contador) ; 15/ Jurgen Van Den Broeck (à 20 min 50) ; 16/ Stéphane Goubert (à 22 min 29) ; 17/ Carlos Sastre (à 26 min 21 - vainqueur du Tour 2008) ; 18/ Alexandre Botcharov (à 29 min 33) ; 19/ George Hincapie (à 33 min 27) ; 20/ Sylvain Chavanel (à 34 min 09).

... et parce que sans derniers, il n'y aurait pas de premiers, le 156e et dernier du classement final, à 4 h 16 min et 27 sec du maillot jaune : Yauheni Hutarovich, la "lanterne rouge". Si fût un temps le "coureur-lanterne" arrivait à Paris avec une vraie lanterne rouge accrochée à son vélo (une énorme, puis ensuite elle a rétréci...), le Biélorusse n'est pas allé jusque-là (d'ailleurs les exentricités des coureurs d'il y a un temps ne sont plus permises, comme s'arrêter au bord de la route pour plonger dans une rivière ou une fontaine pour repartir de plus belle, bien rafraîchis !) et s'est contenté de nouer un bandeau rouge à son casque. Je vous aurais bien trouvé la photo de Contador et Hutarovich faite lors de la "promenade" avant les Champs-Elysées, durant laquelle tout le monde discutait, rigolait, entre courreurs ou avec les motos, mais Google ne m'a pas aidé, alors j'ai trouvé tout de même celle du moment où on a donné un drapeau espagnol à Alberto Contador... (enfin d'ailleurs j'ai l'impression que c'est sur les Champs là, mais il y a eu un épisode dans la campagne où on lui en a donné un. En fait cette photo doit dater de sa victoire en 2007 et pas de cette année. Enfin bref !)

Contador_drapeau_espagnol