ça fait un moment que je voulais mettre ça sur mon blog. Ce n'est plus trop d'actualité, mon amour pour la personne à qui s'adressait ce "poème" vacillant entre pas du tout et beaucoup ; à présent, surtout entre un peu et pas du tout. Mais peu importe, parce que j'aime bien ce que j'avais écrit à ce moment-là, c'était vraiment ce que je ressentais, et ça m'avait aidé à passer au-dessus d'autres choses que de ressentir cela.

Alors, voilà...

fils

Rêver de toi, de t'embrasser dans le cou, de te caresser.

Ouvrir les yeux et avoir l'impression d'être toujours dans tes bras.

Marcher, parler, regarder, et te sentir juste à côté de moi. Tourner la tête et être presque surprise de ne pas te voir vraiment. Avoir le coeur enjoué en me souvenant de ta voix, de ton regard, de ton sourire, de ton odeur...

Oh, si, tu es là, tout près de moi. Je sens ton souffle sur ma nuque, ta main posée sur ma hanche, tes lèvres sur ma joue. Tu es là, juste là. Que je ne me retourne pas pour perdre cette si douce illusion...

fleur2

Voilà donc ce petit texte, texte d'une amoureuse ne sachant pas ce que pense d'elle la personne qu'elle aimait, texte d'une amoureuse qui a arrêté de se désepérer parce qu'elle est toute seule, texte d'une amoureuse solitaire mais sereine...