Je viens de créer un post sur docti prénoms s'intitulant "pourquoi aimez-vous les prénoms originaux". J'en ai profité pour vider mon sac quant à une conversation récente au sujet des prénoms originaux... Je vous fais un copier/coller de cette partie du message qui a tout à fait sa place sur mon blog. (Premier problème : je le case dans la catégorie prénoms ou coups de gueule ???)

f_e11

Ce post m'a été inspiré par notre repas de Noël du 29 décembre en famille, dans lequel la grand-mère a évoqué "ces prénoms bizarres" qu'on donne aux enfants maintenant... Je ne sais pas exactement à quoi elle pensait en évoquant cela, il y a fort à parier que même la moitié des prénoms du top 10 lui semblent "bizarres" ! C'est peut-être moins le cas du reste de la famille qui a agréé, mais pour qui très certainement mes goûts sont à leurs yeux totalement importables ! 
Bref, j'ai donc aussitôt répliqué qu'ils risquaient de ne pas être déçus avec mes enfants. Réponse générale "et le papa ?". Alors ça, ça a le don de m'exaspérer. :fou: Il est là le papa ? Non. Alors ? Je devrais fermer ma gueule peut-être ? :heink: Mais, surtout, surtout, le pire, c'est que là, c'est le-papa-qui-n'existe-pas qui a raison. C'est moi, qui aime les prénoms originaux, qui devra faire des concessions. Pourquoi c'est moi ? Et pourquoi ils essayent absolument de me convaincre en ce sens lorsque je leur dis (enfin, à ce moment-là, la discussion c'était déjà restreinte à ma soeur et moi, mais cela reflétait bien l'avis de tout le monde - sauf de mes parents qui sont largement brieffés à ce sujet :whistle:, encore que mon père n'en pense pas moins ! :D) que moi, c'est juste HORS DE QUESTION que mes enfants n'aient pas un prénom original ??? Et ça, c'est inconcevable le fait que ça ne soit pas possible autrement. Que ça ne soit même pas une chose calculée mais juste que ça soit insupportable
physiquement !!! Parce que c'est ça. Pourtant, quand ils entendent que "ces prénoms bizarres sont insupportables", il n'y a pas de problème. Mais quand c'est dans l'autre sens, là, tout de suite, vade retro satanas !
Il faut expliquer à la pauvre brebis perdue qu'il faut penser à l'enfant tout de même. Que ça peut être super lourd à porter un prénom original. "Moi, j'ai une amie qui a un prénom original et qui en souffre beaucoup, parce qu'elle est très timide et qu'à chaque fois elle doit dire que c'est bien ça son prénom, et non pas un diminutif". Eh bien c'est triste pour ton amie. Mais est-ce que tu sais combien moi, j'ai haï mon prénom parce qu'il était terriblement commun ? Et pourtant, pourtant, je n'en ai pas connu beaucoup. Une fois, en petite section de maternelle, on s'est retrouvé 2 Alice dans la classe, et je ne m'en souviens pas. Mais j'ai appris à écrire un autre prénom que le mien, pendant un moment, j'ai voulu signer mes dessins Lilas et pas Alice. J'ai haï mon prénom parce qu'il n'était rien, que tout le monde le connaissait. J'ai haï mon prénom parce qu'on s'est moqué de moi sur bien des choses, sur mon physique, sur mon "intellectualisme", et que j'aurais voulu avoir un prénom pas comme les autres comme rempart. J'ai haï mon prénom parce que chaque fois que quelqu'un le prononçait, il avait pour moi le son d'un vomissement.
Maintenant, j'ai fini par l'accepter, parce que c'est comme ça, c'est mon prénom. Malgré tout, j'y suis habituée. Et de toute façon, sur mes trois prénoms, il n'y en a pas un qui soit plus original que les autres. Comme je veux écrire et faire des films, j'ai voulu prendre un pseudonyme avec un prénom différent. Et puis j'ai changé d'avis, pour les mêmes raisons, parce que cela signifierait prendre l'habitude de répondre à un autre prénom. Mais j'ai décidé tout de même de l'écrire autrement, ça ne changera rien de ce côté-là, et je me suis aperçue qu'il avait tout compte fait d'assez jolies sonorités. Pour autant, je n'aime toujours pas mon prénom, et parfois encore, quand je l'entends, j'entends comme un crachat.
Peut-être que je n'aurais pas aimé mon prénom non plus si j'avais eu un prénom plus original. C'est fort possible. La moitié des gens n'aiment pas leur prénom. Probablement est-ce parce qu'on le voit et qu'on l'entend trop dans toute une vie. Alors, la seule chose qu'on puisse faire, c'est choisir le prénom qu'on aime le plus, et avoir une histoire à raconter à ce sujet. J'aurais préféré m'appeler Floria ou Tosca parce que mon père adore l'opéra et notamment celui-ci en particulier, plutôt que Alice "que mon père aimait bien", et puis c'est tout.
Alors... restez dans votre coin avec vos prénoms simples si vous voulez, moi, je m'en fous, les prénoms de mes enfants n'en seront que plus rares. Mais ne me prenez pas pour une folle parce que je ne veux pas vous suivre, ni même vous suivre d'un peu plus loin, en choisissant des prénoms "originaux mais pas trop".